Diana oder der sich rächende Cupido / Diane ou la Vengeance de Cupidon

Synopsis

La déesse Diane, ennemie jurée de l’Amour, menace de mort toute compagne qui y succombe. Ce qui provoque la colère de  Cupidon qui va s’infiltrer dans les relations et décocher ses flèches qui sèment les passions amoureuses. Sa première victime est Diane elle-même, qui tombe folle d’amour pour Endymion un magnifique jeune homme qu’elle trouve endormi dans les bois.

C’est sur ce sujet léger propice aux quiproquos que Reinhardt Keiser (1674-1739) compose son opéra comique « Diane ou la vengeance de Cupidon » destiné à l’opéra populaire “am Gänzemarkt” de Hambourg, le plus important alors en Allemagne.

Génération Baroque nous invite à découvrir cet opéra jamais représenté en France. Benjamin Prins, qui signe la mise en scène, s’amuse à dénoncer cette loi de Diane archaïque et contre nature en trouvant son inspiration aussi bien au cinéma (notamment dans le  film de Jean-Jacques Annaud La Guerre du Feu) que dans l’opéra baroque dans un joyeux méli-mélo à la fois tendre et burlesque.

Benjamin Prins à propos de la mise en scène (voir ici) 

Première session : 2-9 mai 2018 à Amilly

Représentation/show case le 9 mai à l’Espace Jean Vilar (des images ici)

Diana à Amilly : Cupidon pourchassé
Diana à Amilly : Cupidon pourchassé (fin A2)

Des témoignages et impression de participants (voir ici)

Seconde session : 8-18 novembre 2018

  • répétitions à Sarrebourg / Le Couvent 8-15 novembre
  • Représentations les 14 (Sarrebourg, générale publique), 16,  17 (Strasbourg) et 18 (Dambach la Ville)

Distribution

  • Mise en scène : Benjamin Prins
  • Direction musicale et supervision : Martin Gester
  • Assistante à la mise en scène : Pénélope Driant
  • Scénographie et costumes : Anita Fuchs
  • Lumières : Christian Peuckert
  • Administration et production : Sabine Fourel
Rôles
  • Diana : Elizaveta Belokon
  • Cupido : Vera Hiltbrunner
  • Aurilla : Janina Staub
  • Endimion : Belinda Kunz
  • Silvano : Carlos Arturo Gómez Palacio
  • Tirsi : Santiago Garzón-Arredondo
Orchestre
  • violon 1 : Karolina Habalo & Tiphaine Hervouet
  • viola : Muriel Pfister (à confirmer)
  • violoncelle : Felix Thiedemann
  • violone : Valeria Sanchéz
  • hautbois/flute à bec : still open
  • basson : Mariana Parás Peña
  • théorbe : Andrea Antonel
  • clavecin 1 : Johannes Rake
  • clavecin 2 : Weronika Stalowska