Gli Astrologi Immaginari

en Alsace

Après des répétitions et la création lors d’une résidence d’été au Val d’Aoste et à Novara (Italie), la joyeuse troupe internationale de Génération Baroque représentera cet ouvrage jubilatoire du compositeur napolitain Giovanni Paisiello, immense succès européen en son temps,

  • à Strasbourg (Eglise Sainte Aurélie) le 17 janvier,
  • à Dambach (Espace culturel) le 18 janvier prochains.

Ce sera la première moderne en France de cet ouvrage. Cet opéra bouffe (tantôt appelé « Gli Astrologi Immaginari », tantôt « I Filosofi Immaginari »,  dont la manière très napolitaine (il reste quelque chose de la drôlerie de la Commedia dell’Arte) fait joyeux ménage avec des éléments dramatiques d’inspiration française (Les Femmes Savantes, dont la première scène est quasi citée, le Bourgeois Gentilhomme ou la désopilante passion d’un brave bourgeois pour la Connaissance) fut créé en 1779 à Saint Petersbourg, puis donné maintes fois à Moscou, Vienne, Florence, Naples, Paris, Londres, Esterhaza (sous la direction de Haydn) !

Un spectacle anti-grisaille

Courez-y, c’est tour à tour drôle, charmant, étonnant, toujours revigorant et jubilatoire. Catherine II de Russie, qui commanda l’ouvrage, en a pleuré de rire. Mozart a cité l’ouvrage dans plusieurs de ses oeuvres, notamment dans les Noces de Figaro. Et Haydn l’a dirigée maintes fois à Esterhaza, preuve de son grand succès.

Mise en scène : Carlos Harmuch
Direction musicale : Martin Gester
Création lumières : Christian Peuckert

Surtitrage en français

Un extrait video d’un concert de l’été :

Astrologi AMIA

Personnages

  • Petronio, « philosophe » passionné : Nicola Ciancio
  • Clarice, sa fille : Valeria La Grotta (à Strasbourg) / Georgia Tryfona (à Dambach)
  • Cassandra, son autre fille, « philosophe » également passionnée : Cristina Mosca
  • Giuliano, prétendant de ClariceThomas Hansen
  • Discepoli, apprentis « philosophes » : Valeria La Grotta / Georgia Tryfona – Fernanda de Araujo – Elias Juan Ongay – Léonard Schneider
  • assistante à la mise en scène : Fernanda de Araujo

Orchestre

  • flûte traversière : Bianca Fiorito
  • hautbois : Linda Alijaj – Erika Maschke
  • basson : Kamila Wyslucha
  • violons : Aleksandra Brzóskowska – Tiphaine Hervouet
  • alto/viola : Maxwell Alemán
  • violoncelle : Matylda Adamus
  • contrebasse : Jordi Cassagne
  • claveciniste : Geronimo Fais

Assistant à la direction et claveciniste : Iason Marmaras (direction à Dambach, le 18/01)
Edition de la partition : Christos Christodoulos

Administration et production : Sabine Fourel

Assistante à la régie : Weronika Stalowska

Création en partenariat avec le Conservatoire de la Vallée d’Aoste (Italie) et avec le soutien de l’Institut Culturel Italien de Strasbourg (www.iicstrasburgo.esteri.it).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s