On embarque !

La promotion 2015 de Génération baroque part pour un voyage en 3 étapes.

  • Atelier léger à Amilly et concert show-case.
  • Atelier avec orchestre à Strasbourg et concerts.
  • Diffusion en 2015-16

Le cast 2015

IMG_0002
génération baroque 2015
  • Graziana Palazzo (Italie), soprano – Livia,  une jeune italienne (h, dr)
  • Eva Maria Soler Boix, (Bâle) soprano : Madama Brillante, la tenancière de l’auberge (h, g)
  • Francisco Mañalich (Paris), tenor : Sumers, un marchand hollandais (b, g)
  • Alvaro Valles, baryton (Strasbourg) : Don Polidoro, un marchand napolitain (b, d)
  • German Enrique Alcantara, baryton (Paris) : Milord, un noble anglais (m, dr)

Première étape, Amilly

Après un prélude à Strasbourg – où un deuxième cast,  sélectionné à l’Académie Supérieure de Musique et au Conservatoire de Strasbourg va étudier l’ouvrage dans un processus d’ échange avec le cast « Sélection Génération Baroque » – la Ville D’Amilly accueille en résidence l’équipe des chanteurs, metteur en scène, directeur artistique et coaches au clavecin pour une semaine de travail musical et scénique. Le dimanche 24 mai, un concert « show case », vitrine de l’Atelier, livrera un spectacle déjà élaboré, mis en scène de manière légère autour de 2 clavecins participant à la mise en scène.

Carlos Harmuch présente ainsi le spectacle :

« Les farces, quiproquos, les rivalités et malentendus dans les choses de l’amour sont les ingrédients de cette délicieuse comédie de Domenico Cimarosa . Les protagonistes sont des représentants de la classe moyenne venus de plusieurs pays européens et l’intrigue reflète les changements dans les moeurs et les valeurs à la fin du 18e siècle – qui ne manquent pas de résonances dans notre temps.

« Pour faire vivre cet Intermezzo comico en musique, on mettra en oeuvre une mise en scène légère, allusive et susceptible de s’adapter à divers lieux et diverses conditions : les chanteurs partagent l’espace de la scène avec les musiciens et l’action se déroule devant, à côté et autour de l’orchestre – ici, des clavecins. Cette stylisation, n’utilisant que de rares éléments scéniques, met surtout l’accent sur le jeu des acteurs-chanteurs dans l’esprit d’un « atelier scénique » assumé, selon une expérience acquise au fil d’autres productions (notamment dans L’Infedeltà delusa de Haydn et dans Les Imbroglios de l’Amour, Opera pasticcio de Mozart avec l’Académie d’Ambronay Ce concert show-case (ou « vitrine d’atelier »), première étape de l’atelier-opéra Génération Baroque en direction de la représentation de l’oeuvre entière, présentera de larges extraits en un spectacle léger, plein d’humour et de vivacité, ceci aux dimensions d’un salon intemporel : deux clavecins – orchestre symbolique, daté, qui sont en même temps deux astucieux paravents entre lesquels se joue la comédie, un rocking chair (Londres…) et deux ou trois objets rapportés du monde du business.

Une épure d’opéra-bouffe, un pied de nez à l’Opéra majuscule ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s